Phone: (0034) 952 062 360

Alhambra, le château rouge

Tout au long des siècles, l’Alhambra a subi de nombreuses vicissitudes, dont certaines d’une telle gravité qui aurrait pu provoquer sa désaparition. Heureusement, après la prise de la ville, les Rois Catholiques lui ont donné le de Casa Real, ils nommèrent un gouverneur et des rentes pour réparer les tours et la construction de nouvelles routes d’accès.

Alhambra Andalousie

Cette préoccupation est resté durant les monarques castillans jusqu’à ce que Felipe V supprime le gouverneur, et saisi les moyens mis en œuvre pour arrêter la conservation des bâtiments.

A partir du dix-huitième siècle, l’abandon est presque total et dans les palais privilégiés, dans les galeries cachées, dans le l’intimité des chambres les plus riches sont logés des soldats invalides, des professionnels modestes, y compris toute une foule d’indésirables qui n’hésite pas à installer des tavernes dans les plus belles salles et en utilisant les fontaines comme des toilettes.

A cette négligence deplorable, s’ajoute l’occupation de la ville par les Français en 1810, qui on convertit le monument en caserne, et en 1812, ils n’ont pas hésité à voler une partie de celui-ci.

Faudra attendre jusqu’en 1830 pour que l’Etat fournisse les fonds nécessaires pour démarrer la restauration. en 1870 enfin, déclaré monument national, titre auquel s’ajoute celui du patrimoine de l’humanité par l’Unesco en 1984.

Durant le siècle dernier, les travaux de restauration et d’entretien ont été intenses, en obtenant avec eux non seulement sauver a la Alhambra de la ruine, mais aussi en lui rendant sa meilleure image.

La création du Patronat e la Alhambra et le Generalife constitue la garantie de que cette image se mantienne dans le futur.

About the Author

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies